44 - 46 avenue de Flandre 59700 MARCQ-EN-BAROEUL 09 73 61 16 85

La formation au service de la prévention des risques en entreprise

Devenir Sauveteur secouriste du travail (formation initiale)

Ce qu'il faut retenir


Le Code du travail fait obligation à l'employeur d'organiser dans son entreprise les soins d'urgence à donner aux salariés accidentés et aux malades.

En l’absence d’une présence permanente d’infirmier(e), l’employeur doit prendre l’avis du médecin du travail pour définir les mesures nécessaires (article R. 4224-16)  Cette organisation des secours passe par la mise en place, sur les lieux de travail, d’un dispositif d’alerte en cas d’accident ou de personne malade, la présence de sauveteurs secouristes du travail et la mise à disposition d’un matériel de premiers secours.

La conduite à tenir en cas d’urgence doit être rédigée et consignée dans un document porté à la connaissance du personnel et facilement accessible. Ce document est également tenu à la disposition de l’inspecteur du travail (article R. 4224-16)

(source INRS)

 

Objectif de la formation

 

  • Disposer, dans tous les établissements et sur les chantiers, d’hommes et de femmes en nombre adapté et bien réparti, capables d’intervenir immédiatement et efficacement après tout accident. Pour cela, ils doivent être capable de rechercher les signes persistants pour protéger, examiner la victime pour faire alerter et secourir.
  • Promouvoir la prévention des risques professionnels.

 

Durée de la formation

  • 14h de formation pour un groupe de 4 à 10 personnes dont 12 heures de face à face pédagogique (conformément au document de référence en vigueur) et auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour traiter les risques spécifiques de l’entreprise et de la profession.

 

Public concerné

Tout salarié peut devenir sauveteur secouriste du travail sans prérequis particulier, à l’issue d’une formation. Elle permet de :

  • maîtriser la conduite à tenir et les gestes de premiers secours (mettre en sécurité la personne accidentée, réagir face à un saignement ou un étouffement, utiliser un défibrillateur…),
  • savoir qui et comment alerter dans l’entreprise ou à l’extérieur de l’entreprise,
  • repérer les situations dangereuses dans son entreprise et savoir à qui et comment relayer ces informations dans l’entreprise,
  • participer éventuellement à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection.



      Lieu de la formation



          Nous intervenons dans votre entreprise selon vos disponibilités mais également en INTER-ENTREPRISE dans nos locaux.

 

       



     

Les circulaires 289 CNSS du 1 er juin 1962 et 727 du 2 octobre 1962 explicite la notion de " secouristes en nombre suffisant par : 1 salarié formé pour 10; 2 salariés, formés au moins, par site.